mardi 22 juin 2010

Megève PLU annulé


Le P.L.U. annulé

8062010
mgvsummer.jpgLe tribunal administratif de Grenoble a rendu le 4 juin dernier un jugement selon lequel la délibération du 20 décembre 2007 approuvant le Plan Local d'Urbanisme (P.L.U.) est annulée. C'est donc le Plan d'Occupation des Sols de 1989 qui s'applique de nouveau sur le territoire de la commune de Megève.
Un P.L.U. des plus “rocambolesques”
La transformation du Plan d'Occupation des Sols de Megève en Plan Local d'Urbanisme fut loin d'être un long fleuve tranquille. Le dossier rencontra de très vives oppositions, venues notamment des agriculteurs et d'associations de résidents secondaires. Et, il faut bien le dire, les sujets abordés allaient bien plus loin que le simple urbanisme, notamment à propos de l'avenir de l'agriculture ou du modèle touristique mégevan. La commission municipale, composée entre autres par la Maire actuelle, décida de voter le P.L.U. le 20 décembre 2007. Un recours fut alors déposé par trois associations (dont les “Amis de Megève” et “Megève Demain”) devant le Tribunal Administratif de Grenoble. Elue Maire en mars 2008, Melle Grosset-Janin fit voter par son conseil municipal la révision du P.L.U. en juin de la même année. Le recours fut cependant maintenu par les associations (l'opportunité d'une telle décision est d'ailleurs des plus discutables puisque le P.L.U. était désormais en révision). Et, “last but not least”, la municipalité décida récemment de deux révisions “express” du P.L.U. de 2007, concernant des zones hôtelières à La Cry et à La Pige, alors même que ce même P.L.U. était en révision depuis près de deux ans… Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, aucune inquiétude à avoir: le P.L.U. de 2007 est désormais tout simplement annulé.
Une opportunité pour l'équipe municipale actuelle de démontrer son efficacité
Afin d'éviter que le vieux P.O.S. de 1989 ne s'applique trop longtemps et que les projets puissent sortir de terre en toute sérénité, la municipalité sait qu'elle doit faire vite. Sachant qu'elle révisait le P.L.U depuis deux ans lorsque le Tribunal prit sa décision, elle ne devrait avoir aucune difficulté à sortir un nouveau document et profiter de la saison estivale pour dialoguer, rapidement, avec les associations. Bref, transformer cette décision du tribunal en une opportunité pour Megève, sachant tout de même qu'un P.L.U. n'est finalement qu'un outil au service d'une politique et d'une vision d'avenir de Megève.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire